Signature d’un protocole d’accord avec la Confédération nationale de l’artisanat et des PME de la région Emilie-Romagne, en Italie.

Considérant que les emplois de la famille représentent l’expression d’une demande sociale vaste et diversifiée en Italie, la Confédération nationale de l’artisanat et des PME de la région Emilie-Romagne m’a invité à présenter le modèle de bonne pratique française lors d’une Conférence à Bologne le 7 octobre dernier.

Signature d’un protocole d’accord avec la Confédération nationale de l’artisanat et des PME de la région Emilie-Romagne, en Italie.

Sous le thème « Besoins des familles : aidants et services sociaux», les acteurs publics et politiques italiens ont rappelé la nécessité de repenser les politiques d’accompagnement de services délivrés aux familles, pour répondre aux besoins de vieillissement de la population, d’augmentation du taux d’emploi féminin, de soutien de la natalité et de conciliation des vies familiales et professionnelles. En effet, pour accompagner le développement de la demande intérieure italienne qui concerne aujourd’hui près de 2.5 millions de familles, les autorités souhaitent réfléchir à la structuration de ce secteur d’activité pour favoriser la création d’emplois déclarés au bénéfice de l’ensemble des parties prenantes.

Aux côtés d’interlocuteurs venus d’Allemagne et de Grande-Bretagne, j’ai présenté les actions menées ces dernières années pour construire un écosystème complet des emplois de la famille en prenant appui sur les technologies de l’information et de la communication.

A cette occasion, nous avons officiellement lancé la collaboration entre la Fepem et la Confédération nationale de l’artisanat et des PME  d’Emilie-Romagne pour promouvoir la structuration des emplois de la famille en Italie et sur la scène européenne, et engager des programmes communs pour soutenir les enjeux de la Stratégie européenne 2020.

C’est un véritable engagement en faveur d’une « citoyenneté active » au sein des emplois de la famille qui est ici porté ! Je reste convaincue que cela représente une des clés pour engager une véritable politique de croissance inclusive.

Auteur: M.B. Levaux

Partager cet article :

Pin It on Pinterest

Shares