Rendez-vous avec l’Histoire ?

« Les Français sont soit en retard, soit en avance, rarement à l’heure des autres !  » Théodore Zeldin

livre

 

Lorsque nous avions invité comme grand témoin à notre convention de Poitiers, Théodore Zeldin, grand historien britannique, j’avais eu le loisir d’une « conversation », dans l’esprit de son ouvrage de 2013  « De la conversation, comment parler peut changer votre vie ».

En me replongeant dans « histoire des passions françaises » (Payot  1994) et à la lecture de ses récentes interviews, je ré-découvre la pertinence de ses propos, pour tenter de comprendre ce qui arrive à la France, avant ce second tour décisif pour notre proche avenir.

Partage de quelques morceaux choisis.

« La France est un pays d’exception parce qu’elle ne se lasse pas de se demander en quoi elle est un pays d’exception. »

 

 « Les Français ne savent pas toujours où ils vont mais ils savent qui ils sont.. »

 

« Les hommes politiques ont dit depuis longtemps que leur travail, c’était d’organiser la société, que le bonheur individuel des Français, ce n’était pas leur affaire. Le paradoxe, c’est qu’ils sont obligés eux-mêmes de dévoiler leur vie privée »

 

… et je préciserai également, cher Théodore, que nous ne souhaitons toujours pas qu’ils s’immiscent dans nos cuisines !

« Aujourd’hui, peut-on être français en parlant l’anglais ? L’anglais deviendra la langue universelle. Mais une langue universelle cela ennuie, et l’ennui est le grand problème de l’humanité. »

Je partage ce point de vue, à plus d’un titre ! La langue française permet de penser différemment, de changer de point de vue, et de point de regard. C’est la chance des Français !

Enfin , « l’avenir de la France, en tant qu’exception ?, c’est peut être d’expérimenter ce que le monde cherche. »

Quoiqu’il arrive dimanche prochain, cette identité française qui change tout le temps, est notre force mais aussi notre angoisse.

Je ne sais pas si notre horloge mérite d’être mise à l’heure, mais j’ai une confiance énorme en nos capacités positives de rebond. Et ce, à n’importe quel âge !

Auteur: M.B. Levaux

Partager cet article :

Pin It on Pinterest

Shares