L’Europe a besoin d’une nouvelle « déclaration Schuman » !

La Journée de l’Europe risque d’être confidentielle en France. Comme chaque année, j’ai envie de souligner, tant notre pays reste ambivalent dans sa vision et son envie d’Europe. Les élections approchent mais les priorités de l’agenda stratégique de l’UE 2019/2024 sont encore en gestation, ce qui donne un curieux sentiment de « bateau ivre ».

9 mai 1950. La déclaration de Robert Schuman est le premier acte de la construction européenne.

69 ans plus tard, en ce jour symbolique, les chefs d’Etat et de Gouvernement se réunissent à Sibiu en Roumanie, pour le dernier Sommet – informel – de la mandature. Ce sont moins les programmes des 30 listes françaises aux élections européennes du 26 mai prochain, que la déclaration qui émanera du sommet de Sibiu aujourd’hui, qui doivent faire l’objet de toute notre attention.

Mais quelle sera la vision partagée et engagée des 27 ? Quel sera l’agenda des 5 prochaines années ?

C’est pour cela que le 9 mai 2019 est une date majeure pour notre « baromètre de confiance ». Ce sont ces réponses que nous attendons de nos dirigeants! Un nouvel élan pour l’Europe, une nouvelle « déclaration Schuman » ! Ils ont déjà tous les pouvoirs démocratiques pour adresser le message qui donnera du cœur à l’ouvrage à nos futurs députés européens. Seront-ils à la hauteur ?

Et si leurs messages étaient relayés, autant que celui des gilets jaunes, par les médias d’information en continu, gageons que la participation citoyenne au scrutin du 26 mai pourrait elle aussi prendre de la hauteur !

Marie Béatrice Levaux,

Présidente de EFFE
(Fédération Européenne des emplois de la Famille)

Auteur: M.B. Levaux

Partager cet article :

Pin It on Pinterest

Shares