La France est intelligente !

La France est intelligente, encore faut-il qu’elle le démontre, ai-je envie de rajouter aujourd’hui.

Si notre société est figée dans ses institutions, les ambitions de sa population n’ont jamais été aussi libres.

IMG_1906

L’agilité est un « autre possible ».

Il faut être sensible aux signes discrets que la société nous adresse, même les élites économiques, intellectuelles ou journalistiques ne sont plus nécessairement en phase avec les « signaux faibles ».

 

Trop de bruit ?

Il faut dire que la période s’y prête et qu’il est bien difficile de détecter les petites musiques de fond.

Je pense que nous en avons assez des « entre-soi » et que nous recherchons de nouveaux médiateurs entre nous et notre époque.

Je cite à nouveau Pascal Chabot dans son ouvrage « l’âge des transitions » :

« la transition c’est le changement désiré, bien plus fort que mutation, bien plus réaliste que révolution et bien plus engageant que crise ».

La période actuelle ignore comment nommer ce tourbillon :

« le paradoxe de notre époque est qu’elle expérimente des transformations radicales, mais manque de temps pour les désigner ».

 

Ce sont pourtant les mots qui donnent le sens, et notre langue est bien pourvue ! 

Dépourvue de termes adéquats, notre époque se trouve « désappropriée de ses devenirs  » !

Je me sens réconciliée avec ce mot « transition « , le mot souligne que l’on quitte un état pour rentrer dans un autre.

 

Les partisans de la transition habitent les bordures du système et c’est dans les périphéries du système, à la lisière, qu’il faut chercher les ambassadeurs d’avenir !

Ils se reconnaîtront et feront entendre leur petite musique d’intelligence.

Auteur: M.B. Levaux

Partager cet article :

Pin It on Pinterest

Shares