JOURNEE INTERNATIONALE DES DROITS DES FEMMES

RECONNAITRE LES EMPLOIS DE LA FAMILLE DANS L’UNION EUROPÉENNE C’EST GARANTIR DES DROITS SOCIAUX AUX TRAVAILLEUSES DU SECTEUR

Au lendemain de la présentation de son Livre Blanc européen « Emploi familles et domicile dans l’Union européenne », l’EFFE souligne son engagement pour garantir aux travailleuses à domicile des emplois dignes, qualifiés et de qualité.

Mme. Levaux et Mariya Gabriel

Les métiers du secteur de l’emploi à domicile entre particulier sont, à l’échelle européenne, majoritairement féminins et souvent issus de l’immigration (intra et extra communautaire). Un nombre élevé de ces travailleuses, principalement dans les Etats membres où ces emplois ne sont pas reconnus et soutenus, ne sont pas déclarées. En raison du lieu de travail, le domicile privé, et des tâches qui incombent à ces métiers, elles travaillent à temps partiel, auprès de plusieurs ménages, disposent souvent d’un faible niveau de qualification et exercent plusieurs activités.

Parce qu’elles évoluent souvent en dehors du cadre légal soumis au droit du travail, ces femmes sont soumises à une précarité à la fois sociale et économique. Elles sont moins bien rémunérées que les travailleurs déclarés et peuvent être soumises à des temps de travail plus éreintant. Cette situation est d’ailleurs d’autant plus accentuée si les travailleuses sont sans papiers.

La société civile est engagée ! Le Livre Blanc européen, porté par l’EFFE et ses partenaires fait des propositions concrètes pour permettre à ces millions de travailleuses à travers toutes l’Europe, d’avoir accès à des emplois déclarés entrainant un accès au mêmes droits que les autres travailleurs européens : protection sociale et professionnalisation de qualité.

La précarité qui entoure ce secteur est un problème économique, politique et social c’est pourquoi  l’EFFE s’engage ! Chaque Etat membre doit protéger ce secteur en proposant un cadre légal facilitant pour les employeurs la déclaration de leurs salariées. Ils doivent également permettre le développement d’un dialogue social sectoriel de qualité entrainant la professionnalisation de ces emplois. C’est la condition sine qua non pour permettre à l’Europe de répondre à terme à ses enjeux de vieillissement de la population et de conciliation des temps de vie.

Car c’est tout l’enjeu aujourd’hui ! Les femmes doivent pouvoir externaliser leurs besoins d’aide à domicile, garde d’enfants … Et l’emploi à domicile constitue une réponse à ces besoins de conciliation des temps de vie au sens large, car il permet de confier une partie des tâches domestiques et de soin, encore largement dévolues aux femmes, à des « travailleurs domestiques choisis », déclarés et rémunérés par les familles, évitant ainsi aux femmes des situations de surmenage et leur désengagement partiel ou total du marché du travail.

En cette Journée internationale des droits des femmes, l’EFFE souhaite que les emplois de la famille prennent réellement une existence légale. C’est le rôle de l’Union européenne, d’inciter les Etats membres à porter ces enjeux, dans la droite ligne du Pilier européen des droits sociaux.

A l’approche des élections européenne, la Commissaire Mariya Gabriel, a impulsé la dynamique en appelant de ses vœux à une Europe numérique inclusive, plus proche des citoyens et plus sociale, qui reconnait pleinement les métiers du domicile et leur importance capitale pour l’avenir de l’Europe, lors de son discours d’ouverture à l’occasion de la conférence de restitution du Livre Blanc européen, le 6 mars au Comité économique et social européen (EESC). A son image, l’EFFE engage tous les candidats mobilisés pour la campagne à prendre conscience de ce sujet politique et de s’en saisir au plus vite!

Auteur: M.B. Levaux

Partager cet article :

Pin It on Pinterest

Shares