Ma tribune « La francophonie n’est pas un colonialisme culturel » à lire sur lemonde.fr
Fév14

Ma tribune « La francophonie n’est pas un colonialisme culturel » à lire sur lemonde.fr

Les media s’emparent enfin du sujet Francophonie et je m’en réjouis! Preuve en est encore aujourd’hui avec la publication par Le Monde d’une tribune rédigée par mes soins et dans lequel j’expose les travaux récents du Conseil économique social et environnemental sur la Francophonie que j’ai portés, mais aussi ma vision personnelle de la place de la Francophonie dans le grand jeu de la mondialisation.

« La francophonie n’est pas un colonialisme culturel »

Marie Béatrice Levaux, référente francophonie au Conseil économique, social et environnemental, estime dans une tribune au « Monde » que la francophonie, trait d’union entre les continents, formidable passerelle entre les peuples, permet le dialogue des civilisations.

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Marie Béatrice Levaux (Référente francophonie au Conseil économique social et environnemental)

« La langue est un vecteur d’influence et de diplomatie multilatérale que nous ne pouvons plus nous permettre d’ignorer » (Emmanuel Macron avec le président du Burkino Faso Roch Marc Christian Kaboré, le 27 novembre 2017).

« La langue est un vecteur d’influence et de diplomatie multilatérale que nous ne pouvons plus nous permettre d’ignorer » (Emmanuel Macron avec le président du Burkino Faso Roch Marc Christian Kaboré, le 27 novembre 2017). LUDOVIC MARIN/AFP

Tribune. C’est un sujet sur lequel on ne l’attendait pas forcément. Pourtant, de manière assez inédite depuis François Mitterrand et l’organisation des premiers sommets de la francophonie, Emmanuel Macron s’est emparé de la problématique francophone pour en faire l’une de ses priorités.

A de multiples reprises – devant un parterre d’étudiants de l’université de Ouagadougou [Burkina Faso] en novembre 2017, à Francfort ou encore devant l’Assemblée des Français de l’étranger –, le chef de l’Etat s’est dernièrement posé en fervent défenseur de la langue française universelle en appelant à partager et à diffuser ce bien commun linguistique qui unit des hommes, au-delà des territoires.

Lire la suite sur le site Lemonde.fr…

Lire plus
Cérémonie des voeux de la FEPEM au Palais d’Iéna
Jan30

Cérémonie des voeux de la FEPEM au Palais d’Iéna

Je tiens à remercier toutes les personnes présentes hier, lundi 29 janvier 2018, à la cérémonie des voeux de la FEPEM, qui s’est tenue au Conseil économique, social et environnemental (Cese). Vous pouvez visionner la vidéo de mon discours prononcé à cette occasion en cliquant ICI

J’ai eu également l’immense bonheur de recevoir les insignes d’officier de l’ordre national du Mérite des mains de Raymond Soubie, Président d’Arfilia, Grand officier de la Légion d’honneur, en présence de Patrick Bernasconi, Président du Cese et de Myriam El Khomri, ancienne Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social.

Merci également à la poétesse Catherine Jarrett, qui nous a offert un merveilleux moment de poésie.

Je vous souhaite encore une fois, à toutes et à tous, une très belle année 2018 !

 

IMG_0349 copieIMG_0335

Lire plus
Engageons-nous pour la Francophonie avec Monidéepourlefrançais.fr !
Jan29

Engageons-nous pour la Francophonie avec Monidéepourlefrançais.fr !

J’ai eu l’honneur d’être conviée vendredi 26 janvier 2018 au Quai d’Orsay pour assister au lancement de la plate-forme de consultation citoyenne en ligne Monidéepourlefrançais.fr, en présence de Françoise Nyssen, ministre de la Culture, et de Jean-Baptiste Lemoyne, Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères.

Mise en oeuvre par l’Institut français, cette initiative traduit la volonté du Président de la République, Emmanuel Macron, de faire de la langue française une cause nationale. Elle permettra, en associant chaque Français – mais aussi, grâce à l’espace sans frontière qu’est internet, chaque Francophone et chaque francophile ! – de recueillir des idées du monde entier pour promouvoir l’utilisation du français et le plurilinguisme. Ces participations, que j’imagine nombreuses, viendront nourrir un plan d’ensemble pour le français et le plurilinguisme dans le monde qui sera annoncé par le Président de la République.

A l’occasion de cet évènement, j’ai pu officiellement remettre à Françoise Nyssen et à Jean-Baptiste Lemoyne, au nom du Conseil économique social et environnemental au sein duquel je suis Référente Francophonie, l’avis que j’ai porté le 10 janvier dernier sur « Le rôle de la France dans un Francophonie dynamique » pour la section Affaires européennes et internationales présidée par Jean-Marie Cambacérès.

Cet avis, adopté à l’unanimité lors du vote en séance plénière au Cese, a été cité par Jean-Baptiste Lemoyne comme le point de départ de l’action qui engage 2018 en matière de Francophonie ! La reconnaissance de tout le travail accompli pour l’élaboration de cet avis et des 16 recommandations qu’il présente, est pour moi, naturellement, une grande satisfaction.

Prochain grand rendez-vous de la Francophonie : deux journées d’échanges sont prévues le 14 et 15 février pour compléter cette consultation, en présence d’intellectuels, d’universitaires, d’artistes, de chefs d’entreprise, de politiques, de représentants des administrations et institutions françaises, ainsi que d’un panel de citoyens qui se seront distingués par leur engagement dans la réflexion participative. L’échange promet d’être riche !

En attendant, j’invite chacune et chacun à s’emparer du sujet de la Francophonie,
en contribuant librement du 26 janvier 2018 au 20 mars 2018 à la consultation citoyenne en ligne sur https://www.monideepourlefrancais.fr/fr/

La Francophonie nous concerne tous ! En tant que membre d’une communauté transnationale, partageant des valeurs fortes, une langue vivante, des cultures riches et diverses, une force et un réseau économiques aussi, mobilisons-nous et emparons-nous, toutes e t tous, de cette initiative citoyenne !

 

Lire plus
Interview du Figaro.fr : Repensons une Francophonie du XXIe siècle !
Jan23

Interview du Figaro.fr : Repensons une Francophonie du XXIe siècle !

Retrouvez ci-dessous mon interview publiée le 23 janvier 2018 par Le Figaro.fr sur le rôle que doit jouer la France pour porter les enjeux de la Francophonie du XXiè siècle.

Marie-Béatrice Levaux : «Le français peut redevenir la première langue du monde»

Par 

INTERVIEW – Bien que secondaire dans le débat politique français, la francophonie ne cesse d’accroître son aura à l’étranger. Marie-Béatrice Levaux, Conseillère au Conseil économique, social et environnemental, explique pourquoi il est nécessaire de lui redonner une place de premier plan dans le débat politique.

L’objectif est clair et assumé. Ainsi que le confiait Emmanuel Macron en déplacement au Burkina Faso en novembre dernier: «Le français sera la première langue d’Afrique», et «peut-être du monde». N’en déplaisent en effet aux déclinistes, la langue de Molière n’a rien perdu de sa superbe à l’étranger.

Avec près de 275 millions de francophones dans le monde, le français fait figure de mastodonte. Et ce rayonnement n’est pas près de décroître selon Marie-Béatrice Levaux, présidente de la FEPEM depuis 2002 et Conseillère au Conseil économique, social et environnemental (CESE). À une condition tout de même. La francophonie doit être «repensée pour le XXIe siècle».LE FIGARO – La francophonie est-elle encore un sujet prioritaire en France, en 2018?

Marie-Béatrice Levaux – La francophonie n’est plus prioritaire depuis quelques années. S’il y a certes eu un mouvement favorable ces derniers mois, la langue française et la francophonie demeurent les grandes orphelines de la politique française.

Lire la suite…

Lire plus

Pin It on Pinterest

Shares