La Francophonie un atout pour la France !

Le Président du Conseil économique, social et environnemental , Patrick Bernasconi m’a confié la mission de représentante « francophonie du CESE », j’en suis fière et j’ai bien l’intention de me saisir de cet enjeu « ringard » pour certains mais enthousiasmant pour d’autres, dont je fais bien entendu partie.

Vignette Blog MBL

Michaëlle Jean, secrétaire générale de l’OIF et Marie Béatrice Levaux, le 13 février 2017

Je suis la rapporteure, au nom de la section Affaires européennes et internationales du CESE, d’un projet d’avis « Le rôle de la France dans une francophonie dynamique » que je présenterai dans quelques mois.

La Francophonie peut-elle être un projet pour le 21 ième siècle ? comme le propose le tout récent rapport d’information des sénateurs Louis Duvernois et Claudine Lepage. Il semble que oui, mais encore faut-il que le sujet soit porté !

A écouter les programmes politiques des candidats aux élections présidentielles françaises, le sujet semble bien loin des débats, au même titre d’ailleurs que les enjeux européens et internationaux. Et pourtant ! La francophonie comme « pôle identitaire de la mondialisation », ce n’est pas rien.

Qu’est-ce que la Francophonie ? Elle est d’abord et avant tout le partage d’une même langue, avec ses différences selon les latitudes mais « une langue en partage  » comme le souligne si bien Michaëlle Jean la Secrétaire Générale de l’Organisation internationale de la Francophonie ( OIF).

Je la cite :

« L’espace francophone dans le monde, est un espace ouvert, dynamique et prometteur. La Francophonie est une force qui monte – le français est avec l’anglais, la seule langue à être parlée sur les 5 continents – la francophonie doit être exemplaire, tant sur le plan politique que démocratique ».

La francophonie, c’est au delà du rayonnement de la langue française et de ses traditionnels aspects culturels, une opportunité d’agir ensemble à travers le monde.

L’espace Francophone international, cette langue partagée, constitue également un formidable levier pour faire des affaires ensemble, pour échanger et passer des accords.

Même si le français occupe aujourd’hui une place intermédiaire dans l’échelle des langues, sans être langue mondiale comme l’anglais, il fait néanmoins partie des langues majeures du globe. Réveillons nous la France !

5ème langue mondiale en nombre de locuteurs, 3ème langue des affaires dans le monde et 2ème en Europe, 2ème langue apprise, le francais est porteur de multiples représentations, le plus souvent positives, mais en France , nous préférons oublier ou nier..

Les atouts sont aussi économiques ! L’espace « francophilophone » représente aujourd’hui 16% de la richesse mondiale avec d’importants potentiels de croissance économique. Il est plus que nécessaire de conforter la place du français comme langue internationale, et pas qu’en diplomatie, dans les secteurs d’avenir comme le numérique , le droit continental ou l’environnement.

Nous pouvons en France, engager avec conviction des programmes en faveur d’une Francophonie ouverte, si nous en faisons un axe stratégique de développement et si nous redonnons de la fierté à notre pays.

Et nous devons partager cette conviction le plus largement possible !

Le symbole de cette semaine internationale de la Francophonie est résumé dans ce slogan    « J’aime, je partage » ! C’est pourquoi j’ai souhaité vous faire partager mon investissement francophone, et partager ce proverbe wolof  qui m’inspire 

« Le souhait c’est comme une chambre dans laquelle celui qui l’a formulé passe la nuit »

« Yéene, néeg la boroom a cay fanaan »

Auteur: M.B. Levaux

Partager cet article :

Pin It on Pinterest

Shares