Crise COVID 19 – Précarisation de l’emploi à domicile dans le reste de l’Europe : la FEPEM et l’EFFE interpellent les institutions européennes

Dépliant EFFE_UK_v3.indd

Alors que la France, sous l’impulsion de la FEPEM, déploie des mesures concrètes de solidarité pour l’emploi à domicile, le secteur se retrouve fortement fragilisé dans les autres pays européens. L’EFFE, cofondée par la FEPEM, et ses autres partenaires européens, engagent une action de reconnaissance auprès des Etats membres par le biais d’une déclaration commune pour que des mesures de soutien soient rapidement entreprises.

Dans cette crise sanitaire inédite, la FEPEM et ses partenaires du secteur de l’emploi à domicile ont déployé une stratégie collective exceptionnelle de solidarité. Les principaux enjeux du secteur concernent la prévention et la protection des employeurs comme des salariés, mais aussi la sécurisation juridique de la relation d’emploi afin de permettre la continuité de l’activité et éviter les ruptures d’accompagnement à domicile, notamment auprès des publics vulnérables.

La FEPEM se félicite d’avoir obtenu du gouvernement français des mesures d’urgence adaptées, dont un dispositif d’indemnisation spécifique inspiré du chômage partiel de droit commun, des aménagements dérogatoires pour la petite enfance et la délivrance de masques pour les assistants de vie. Elle a massivement développé d’autres actions d’accompagnement et de communication auprès des 3,4 millions de particuliers employeurs du pays pour répondre à leurs nombreuses interrogations.

Si la France déploie des mesures de solidarité concrète pour un secteur aussi essentiel pour la société civile, la réalité est malheureusement différente dans le reste de l’Europe où des millions de travailleurs domestiques se retrouvent actuellement dans une situation très précaire..

C’est pourquoi la FEPEM, au travers de sa Fédération européenne, l’EFFE, se mobilise également pour que de véritables avancées puissent se matérialiser au sein de toute l’Union européenne et que les Etats membres soutiennent ce secteur fortement impacté. Cela passe par une action nécessairement collective avec ses autres partenaires européens : les représentants d’employeurs et de salariés du secteur des Services aux personnes et aux ménages (PHS).

Ainsi, l’EFFE a co-signé une déclaration écrite avec les syndicats européens représentants les travailleurs domestiques (EFFAT et UniEuropa) et les prestataires de services (EFSI) sur le COVID 19. Ce document porte le rôle plus que jamais stratégique des PHS pour faire face à la crise sanitaire actuelle. Plusieurs recommandations y sont formulées à destination des Etats membres et des institutions européennes, avec le détail des mesures indispensables pour protéger à la fois les travailleurs et la survie à plus long terme du secteur.

Cette déclaration commune, relayée auprès des décideurs publics européens, doit représenter une avancée majeure pour la reconnaissance du secteur et des droits des travailleurs domestiques au sein de l’Union européenne.

 

Auteur: M.B. Levaux

Partager cet article :

Pin It on Pinterest

Shares